Frustration pour les Red Flames, tout se jouera en Suisse

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain depuis Leuven
| 0 réaction
Frustration pour les Red Flames, tout se jouera en Suisse
Photo: © photonews

Les Red Flames comptaient sur le match à domicile pour faire la différence contre la Suisse, et elles l'auraient probablement mérité, mais la Suisse a su se montrer réaliste pour revenir deux fois au score en seconde période. Un partage qui arrange la Nati, mais tout se jouera à Bienne mardi (2-2).

Les Flames et leur coach avaient insisté pendant la semaine de préparation: la Belgique voulait développer son jeu, aller vers l'avant, et ne pas s'adapter à l'adversaire du soir. Il n'aura fallu que cinq minutes pour en avoir la confirmation. Un débordement suivi d'un centre, mal repoussé, de Tessa Wullaert, une demi-volée croisée de Janice Cayman: le Stade Den Dreef tenait déjà son premier frisson de la soirée. 

Un peu de flottement, avant l'abordage

Un but qui, au lieu de relâcher complètement les Belges, a semblé, dans un premier temps, les crisper. Mais après un petit quart d'heure de flottement et deux magnifiques arrêts de Nicky Evrard, la Belgique a retrouvé le visage conquérant qui lui avait permis de dominer l'Italie sans ménagement en septembre.

Tessa Wullaert, Janice Cayman encore et surtout Davinia Vanmechelen, dont le centre en retrait était dévié sur le piquet avant que sa frappe ne trouve le petit filet à la demi-heure, auraient pu alourdir le score avant le repos, mais les tentatives belges manquaient de précision. 

Un but venu d'ailleurs 

Et comme souvent, quand on ne concrétise pas, c'est la Suisse qui a trouvé l'ouverture. Alisha Lehmann, montée au jeu au repos, profitait d'un ballon qui traînait dans la surface pour tromper la vigilance de Nicky Evrard, avec l'aide malencontreuse de Davina Philtjens. 

Un coup du sort, mais pas un coup de bambou pour les Red Flames, qui sont très vite revenues à leurs fondamentaux: tout vers le but défendu par Gaëlle Thalmann. La gardienne suisse qui a retardé l'échéance, mais qui n'a rien pu faire, sur la magnifique frappe décochée par Laura De Neve à 25 mètres du but. Un bijou qui offrait à la Belgique un avantage mértié à 30 minutes du terme de la partie. 

Mais les Red Flames ont accusé le coup, après les gros efforts fournis pour pendant plus d'une heure. Et Alisha Lehmann, encore elle, crucifiait la Belgique à cinq minutes du terme. Une grosse désillusion pour les Flames qui vont devoir aller gagner en Suisse pour atteindre la finale de ces barrages pour le Mondial 2019. 

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Super League

Dernières réactions