Du quasi-anonymat à la finale de la Coupe du monde: l'irrésistible ascension du football féminin néerlandais

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Du quasi-anonymat à la finale de la Coupe du monde: l'irrésistible ascension du football féminin néerlandais
Photo: © photonews

Ce dimanche 7 juillet restera, quoi qu'il arrive, une journée historique pour le football néerlandais.

L’incroyable épopée néerlandaise au Mondial 2019 touche à sa fin. C’est ce soir qu’elle se terminera, en apothéose ou dans les larmes, mais les Leeuwinnen le savent: elles n’auront rien à perdre contre les Américaines, triples championnes du monde et archi-favorites de cette Coupe du monde.

Dans ce tournoi, elles ont d'ailleurs frisé le sans-faute. Les Néerlandaises ont souffert contre le Japon (en huitième) et qu’elles ont dû attendre les prolongations pour émerger contre la Suède (en demie), mais leur efficacité a toujours fini par faire la différence.

Premier grand tournoi? En 2009

Rien ne prédestinait toutefois cette équipe à jouer, si vite, une finale de Coupe du monde. Il y a dix ans encore, l’équipe A néerlandaise... n’avait pas encore disputé le moindre grand tournoi. Une décennie plus tard, elles sont championnes d’Europe en titre et finalistes de la Coupe du monde.

Une véritable success-story qui s’est construite en cinq actes au plus haut niveau : trois championnats d’Europe (une demie, une élimination au premier tour et un titre) et deux Coupes du monde. En 2015, Lieke Martens et ses partenaires découvraient la Coupe du monde en sortant, avec les honneurs, en huitièmes de finale contre... le Japon, futur finaliste.

Les fans ont suivi le mouvement

Avec un énorme travail de la fédération, le foot féminin a grandi à vitesse grand V dans le plat pays. Et le public néerlandais a suivi le mouvement. On l’avait déjà vu en 2017, quand les Oranje ont organisé l’Euro, mais c’était encore plus flagrant durant cette Coupe du monde.

De véritables marées oranges ont accompagné chaque rencontre des Leeuwinnen dans cette Coupe du monde. Quel que soit donc le verdict de la finale qui attend Jackie Groenen et ses partenaires, ce soir, les Oranje Leeuwinnen seront, à n’en pas douter, les grandes gagnants de ce Mondial 2019. Mais c’est toujours mieux de l’être en soulevant le trophée...

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos