Une joueuse de Brielen a été emmenée aux urgences sur fond de conflit flamand-wallon

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Une joueuse de Brielen a été emmenée aux urgences sur fond de conflit flamand-wallon
Photo: © photonews

Le week-end dernier, le match entre Brielen Sport et Menin United en deuxième provinciale féminine de Flandre Occidentale a vu Menin s'imposer largement 0-8. Mais après la rencontre, cela a dégénéré.

Taramis Geldhof a été hospitalisée d'urgence après une altercation avec une adversaire et ses parents.  Selon Het Laatste Nieuws, la joueuse de Brielen leur aurait demandé de se taire alors qu'ils se disputaient avec sa mère.  La joueuse de Menen, Laura, et ses parents se seraient alors précipités vers elle pour lui faire sa fête.  Des supporters sont venus les séparer, mais il était déjà trop tard pour Taramis Geldhof qui avait encaissé plusieurs coups.  Mais ça, c'est la version des faits de la joueuse flamande agressée.

Racisme 

Celle de Laura est tout autre.  Elle a tout d'abord précisé le contexte dans lequel le match s'est déroulé dans les colonnes de Sudpresse : "Dès la 1ère mi-temps, j’ai été la cible d’insultes que je juge racistes ! 'Sale Française', 'Sale Wallonne', 'Wallons caca' : voilà ce que nous avons entendu de la part des 'supporters' locaux !  Cela m’a carrément sorti de mon match, j’étais dégoûtée."

Après la rencontre, elle a bu un verre en compagnie de ses parents et d'une amie : "Mais une fois celles-ci parties, et alors que nous allions quitter les lieux, j’ai de nouveau été prise à parti par une proche d’une joueuse adverse. Cette dernière a renchéri dans le registre anti-wallon... Je lui ai demandé pourquoi elle m’insultait encore, le match était fini, et elle m’a poussé une première fois. Je l’ai repoussée, puis elle est revenue à la charge plusieurs fois et elle a fini par chuter, je me suis défendue."

Séquelles

Ses parents seraient intervenus pour la défendre, mais cela n'a rien empêché : "On m’a secoué dans tous les sens, griffé au cou et au visage, arraché mon collier avec une touffe de cheveux, je suis couverte de bleus ! Pendant ce temps, ma maman a été poussée dans un buisson, tandis qu’ils ont violemment frappé mon papa - invalide - au visage et dans le ventre tout en lui tenant les mains dans le dos ! C’était d’une violence incroyable, et c’est parce que j’ai de la force et que j’ai su me protéger que je peux considérer que je m’en tire bien avec ces contusions... Cela aurait pu être bien pire."

De son côté, Taramis Geldhof a également fait le point sur son état de santé via un post Facebook : "J'avais perdu conscience et j'ai été transportée d'urgence à l'hôpital.  J'ai eu une commotion cérébrale.  J'ai eu des ecchymoses et des égratignures sur tout le corps.  J'avais mal partout.  Sa mère m'a tiré les cheveux pendant que j'essayais de me relever."

Ses parents aussi ont subi des séquelles de cette altercation : "Ma mère souffre de l'épaule, du genou et du dos.  Mon père a perdu deux dents et est blessé au genou et à l'épaule."

Les deux joueuses sont en incapacité de travail.  La police devra devra tirer cette affaire au clair.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos