La FIFA réagit à la situation des femmes en Iran suite au suicide de la Blue Girl

Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
La FIFA réagit à la situation des femmes en Iran suite au suicide de la Blue Girl

Sahar Khodayari s'est tragiquement donnée la mort après la peine de prison qui lui fut infligée... pour avoir pénétré dans un stade. Une réaction de la FIFA était attendue.

Depuis quelques décennies, les femmes ne peuvent pas assister aux rencontres de football en Iran. Une règle qu'avait voulu transgresser Sahar Khodayari en se déguisant en homme. Repérée, elle fut mise au cachot avant qu'elle soit jugée et condamnée à une peine de prison quelques mois plus tard. Elle a alors choisi de s'immoler. 

Ces événements ne pouvaient rester sans réponse de la part de l'instance dirigeante du football mondial, qui prône l'égalité sous toutes ses formes. "J'espère que la fédération iranienne et les autorités ont été réceptifs à nos appels répétés pour évoquer cette situation inacceptable", a communiqué le président Gianni Infantino via un communiqué officiel.

"Je les ai contacté plusieurs fois dans un passé récent, ainsi que l'administration de la FIFA. Nous avons une délégation en Iran en ce moment et je me réjouis d'obtenir des nouvelles positives. Notre position est claire et ferme : les femmes doivent être autorisées dans les stades en Iran."

"Nous comprenons que certaines étapes et processus doivent être mis en place pour que cela soit fait de manière appropriée et sécurisée, mais le moment est venu de changer les choses et la FIFA attend des développements positifs à compter du prochain match en Iran en octobre", conclut le président de la FIFA.

Plus d'infos

Plus d'infos