Le PSV fait un pas important dans la professionnalisation du football féminin
Redaction
| 0 réaction
Le PSV fait un pas important dans la professionnalisation du football féminin
Photo: © photonews

A partir du 1er juillet 2020, une convention collective de travail existera et devra être respectée par l'employeur des joueuses, le club du PSV.

Toutes les parties sociales ont accepté l'accord : le club du PSV, les joueuses et leur syndicat, ainsi que la Fédération. Les joueuses du PSV - dont la Red Flame Julie Biesmans fait partie - pourront dès la saison prochaine jouir de droits garantis par des contrats professionnels.

L'obligation de cette convention collective de travail est un pas important vers cette professionnalisation globalisée du football féminin. Elle est essentielle pour que les joueuses puissent exercer leur sport dans des conditions plus dignes.

Ainsi, dès le 1er juillet, les joueuses du club néerlandais pourront faire valoir un salaire minimum, des congés payés, et une protection financière en cas de blessure. Des droits, certes en régression, mais qui ont été obtenus dans les autres secteurs du travail depuis belle lurette. Pas de raison que cela ne soit pas le cas dans le football féminin !

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos