Volonté de changements en Super League... pour autant d'interrogations

Redaction
| 0 réaction
Volonté de changements en Super League... pour autant d'interrogations
Photo: © Alain Van Mingeroet

La Super League belge compte actuellement six équipes. De l'avis de tous, c'est clairement insuffisant. La question des droits tv avec le nouveau contrat hégémonique d'Eleven Sport pose également question, tout comme le budget de manière générale.

Etendre le championnat, oui, mais pas n’importe comment

Avoir si peu d’équipes dans l’élite belge pousse les six clubs actuellement présents à se rencontrer à quatre reprises. Tout le monde semble d’accord pour élargir la compétition. Le problème c’est que les deux principaux candidats ne sont pas forcément idéaux. Charleroi et Zulte Waregem n’ont en effet jamais réellement investi dans le football féminin ces derniers temps.

Récemment, Alost, première équipe de l’échelon inférieure (D1), s’est montrée favorable à une montée également. Six, huit, neuf équipes ? Avec quel niveau ?

Droits tv, budget,…

Eleven Sport risque bien d’avoir la faveur de tous les clubs pour se voir accorder les droits tv des cinq prochaines années. La chaîne a déjà fait savoir qu’elle pourrait également diffuser la Super League féminine. Dans ce cas, se pose automatiquement la question de la répartition des bénéfices.

Un élargissement de la compétition ouvrirait également le débat des subsides. Actuellement, les équipes qui font partie d’un club professionnel pour leur équipe masculine bénéficient d’un subside de 50.000 euros. Mais si Alost vient s’ajouter dans l’élite, ce ne sera pas le cas. Or, les budgets inégalitaires sont déjà pointés du doigt par les équipes actuelles. Bref, comme toujours, les nouveautés apportent de nombreuses questions. Mais, ce n’est pas forcément mauvais, c’est le signe que le football féminin avance à grands pas.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos