Analyse Avec Tessa Wullaert, le Standard domptait la Beneligue

Antoine Arnould
| 0 réaction
Avec Tessa Wullaert, le Standard domptait la Beneligue

Il y a quelques jours, on apprenait que le Sporting d'Anderlecht s'intéressait à faire revenir son ancienne attaquante belge, qui a depuis remporté trois fois le Soulier d'Or. Mais c'est avec les Liégeoises que Tessa Wullaert a dominé le foot féminin belge, et pas seulement.

Un premier trophée avec Anderlecht

Transférée en 2012 de Zulte Waregem, le Sporting d’Anderlecht faisait venir Tessa Wullaert, alors âgée de 19 ans. Wullaet pouvait soulever son premier trophée, grâce à une première Coupe de Belgique remportée. La jeune attaquante, qui inscrit 10 buts lors de sa seule saison en mauve, est approchée par la plus grande section féminine de l’Histoire du foot féminin belge.

L’apogée de la section féminine du Standard

La native de Tielt rejoint donc Liège. C’est encore la grande époque du Standard ; dès l’arrivée de Tessa, le matricule 16 remporte un 17ème titre de Champion de Belgique et, dans la foulée, un doublé grâce à une 7ème Coupe nationale.

Les passages de Wullaert en bord de Meuse correspondent aux courtes, mais intéressantes, éditions de la BeNe Ligue. Meilleur club belge, le Standard parvient également à battre le PSV et être sacré champion de Belgique et des Pays-Bas la saison suivante.

De cette glorieuse époque, les Liégeoises conservent toujours leur actuelle meilleure buteuse, la Néerlandaise Sanne Schoenmakers, et leur capitaine Maud Coutereels. Mais, ces succès attirent les regards des plus grands clubs européens. Davina Philtjens décide de tenter sa chance à l’étranger ; à l’Ajax, puis désormais à la Fiorentina. La scoreuse néerlandaise Vanity Lewerissa perce au PSV et à l’Ajax. Quant à Tessa Wullaert, meilleure buteuse du championnat, avec un total de 34 buts en deux saisons avec les Rouches, elle rejoint Wolfsburg.

L’exode européen

Le transfert vers le championnat allemand se conclut en mai 2015. Et, Tessa participe pleinement, en inscrivant 18 perles, aux sacres de ses nouvelles couleurs ; deux titres et trois Coupes d’Allemagne s’ajoutent à son palmarès.

Ca ne fait plus aucun doute ; Wullaert est devenue la vedette, et certainement la meilleure joueuse du Royaume. Elle remporte le premier soulier d’or de l’histoire du foot féminin en 2017, son deuxième en 2019, et son troisième récemment.

Nouveaux trophées et fin de contrat à Manchester City

A 25 ans, Tessa se rend outre-Manche. Depuis 2018, elle porte les couleurs de Manchester City. Elle y complète encore son large palmarès, avec, d’emblée, un doublé Coupe – championnat d’Angleterre. Malgré qu’elle rejette, souvent de manière ironique, les critiques de la presse britannique à son égard, les faits attestent que Tessa Wullaert connait peut-être son premier petit coup de mou dans sa carrière. Elle a quelque peu perdu en temps de jeu ces derniers mois, et est souvent utilisée par les Citizens en joker pour les fins de rencontres.

L’attaquante des Red Flames arrive en fin de contrat cet été. Anderlecht, qui l’a réellement fait exploser, veut saisir l’occasion pour la faire revenir. Seulement, à 27 ans, Tessa Wullaert aura l’embarras du choix. Bien que les Mauves soient, depuis peu, devenues les meilleures en Belgique, l’attaquante des Red Flames est sollicitée par de nombreux clubs au prestige plus important. Outre l’intérêt des Mauves, le PSV, le Bayern Munich ou encore l’Atlético Madrid se sont également montrés intéressés.

Du côté liégeois, les transferts sortants ont remis en question la mainmise hégémonique du Standard sur le football féminin belge. Avec 20 titres, le Standard n’a bien sûr pas dit son dernier mot. C’est d’ailleurs intéressant de constater que le pari de la jeunesse porte ses fruits ; l’équipe première a terminé deuxième, avec sept points d’avance sur les Buffalos cette saison. Mais, de surcroit, les équipes du Standard alignent de très jeunes joueuses. Ainsi, l’équipe B a terminé septième de la D1 avec une moyenne d’âge de 19 ans, l’équipe C (17 ans de moyenne), ayant fini troisième en D2.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos