Interview La Super League attend le Stade Fallon et le White Star: "C'était un peu le moment ou jamais"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Super League: entretien avec Jean-Jacques Collin, président du White Star Femina

La Super League attend le Stade Fallon et le White Star: "C'était un peu le moment ou jamais"
Photo: © photonews

Comme Alost, Charleroi et Zulte Waregem, le White Star Femina fera ses premiers pas en Super League la saison prochaine. Une occasion qu'il fallait saisir pour Jean-Jacques Collin, le président, ravi, du club bruxellois.

C'est officiel depuis quelques semaines déjà: le White Star Femina a obtenu sa licence et le droit de rejoindre les six meilleures formations féminines du pays parmi l'élite. Un pari gagné pour Jean-Jacques Collin et son équipe. "C’est un aboutissement en soit", confirme-t-il. "Ça fait pas mal d’année qu’on évolue en première nationale, il y avait la possibilité de passer au niveau supérieur, mais on ne l’a jamais saisie. L’an dernier, par exemple, on avait été champions, mais on n’avait pas souhaité monter." 

Le Stade Fallon, "l'un des plus beaux de Bruxelles"

Mais, voyant une Super League élargie se profiler, le White Star Femina n'a pas hésité à saisir sa chance. Avant d'obtenir son ticket pourtant, et comme ses homologues flandriens et carolos, le White Star Femina a dû montrer patte blanche devant la commission des licences. "Parmi les critères à respecter, il y avait d'abord l'aspect sportif et la nécessité de terminer dans les deux premiers de D1, ce que nous avons fait (le White Star Femina a pris la deuxième place du championnat derrière Alost)."

Mais il fallait aussi disposer d’infrastructures adéquates: "Un terrain suffisamment éclairé, des tribunes qui peuvent accueillir un certain nombre de spectateurs, des salles de réunion... Nous avons la chance de jouer dans l’un des plus beaux stades de Bruxelles, le Stade Fallon, où, par exemple l’éclairage est deux fois supérieur à la norme fixée pour obtenir la licence, donc ces critères-là étaient largement remplis."

"Une fierté"

De même que le nombre d’équipes et le rôle formateur du White Star Femina qui, en plus de son équipe première, disposera, au coup d’envoi de la prochaine saison, de sept autres équipes : deux équipes U13, deux équipes U16, deux équipes actives dans les divisions provinciales et une équipe en D2 nationale. Avec quelques ajustements au niveau du staff et du personnel du club, le White Star Femina a donc obtenu sa licence sans trembler et rejoindra les meilleures équipes du pays, la saison prochaine en Super League.

Une sacré boost au moral pour Jean-Jacques Collin qui dirige le club depuis ses débuts, il y a plus de 20 ans. "J’ai toujours été très fier du chemin accompli et des échelons gravis. Depuis les provinciales, jusqu’à notre accession et la division 1. Et maintenant la Super League. Avec les aides que promettent la Pro League et la Fédération, c’était un peu le moment ou jamais. Il fallait saisir l’occasion et nous sommes impatients d’attaquer cette nouvelle aventure..."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos