Le dernier obstacle qui sépare encore les Flames de la deuxième qualification de leur histoire

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Le dernier obstacle qui sépare encore les Flames de la deuxième qualification de leur histoire
Photo: © photonews

Après avoir assuré le spectacle en Lituanie, les Red Flames devront terminer le travail à Louvain, début décembre.

Battues en Suisse le mois dernier, les Red Flames n'avaient absolument pas le droit à l'erreur, mardi soir, en Lituanie: elles ont fait le job et même plus. Le 6-0 était déjà bien tassé à l'aller, mais que dire du 0-9 infligé aux Lituaniennes? 

C'était tout simplement le match parfait. "On ne peut pas se plaindre. On s'est créé beaucoup d'occasions, on a inscrit neuf buts, on en n'a pas encaissé. On a fait le match idéal", commente Tessa Wullaert au micro de RTL

"On a très bien commencé, il faudra faire aussi bien début décembre"

Une belle soirée aussi, à titre personnel, pour Tessa Wullaert qui a ajouté trois buts à son compteur personnel et qui améliore son record: ça fait désormais un total de 49 buts en 93 rencontres pour la meilleure buteuse de l'histoire de notre équipe nationale féminine. 

Mais bien au-delà des chiffres, cette large victoire ne peut faire que du bien à des Flames qui avaient accusé le coup après la défaite en Suisse. Et surtout, il y aura des leçons à tirer de ce déplacement lituanien. "On voulait faire mieux qu'en Suisse et c'est ce qu'on a fait. On a très bien commencé et c'est ce qu'il faudra faire début décembre", martèle la capitaine des Red Flames. 

Rendez-vous décisif le 1er décembre 

Parce qu'il ne reste en effet qu'un seul match à jouer pour l'équipe nationale belge sur la route de l'Euro. Et il sera décisif. Une victoire le 1er décembre, à Louvain contre la Suisse, et la Belgique sera assurée de se qualifier. Un partage ou une défaite et c'est la Suisse qui s'offrira le ticket direct pour l'Euro.

La Belgique devrait alors espérer figurer parmi les trois meilleures deuxièmes ou passer par les barrages. Une hypothèse dont ne veulent pas entendre parler les Red Flames. Evidemment. "On a encore toutes les cartes en mains", insiste Tessa Wullaert, déterminée à prendre sa revanche sur des Suissesses qui ont joué de trop de mauvais tours aux Belges ces dernières années. 

Tessa Wullaert était très déçue après la défaite en Suisse, fin septembre, elle attend impatiemment le match retour. 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos