Interview Jana Coryn met fin à une belle carrière : "Il faut savoir écouter son corps"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Entretien avec Jana Coryn, forcée de mettre fin à sa carrière : "Il faut savoir écouter son corps"

Jana Coryn met fin à une belle carrière : "Il faut savoir écouter son corps"
Photo: © photonews

Jana Coryn, Red Flame et ancienne joueuse du LOSC et d'Anderlecht, a pris sa retraite, vaincue par les blessures. Nous nous sommes entretenus avec la joueuse à la suite de cette décision.

Jana Coryn n'a que 28 ans, mais a été forcée de ranger les crampons et mettre fin à ce qu'elle espérait être un retour à la compétition belge, du côté de Zulte Waregem, et qui n'aura finalement duré que quelques rencontres. Une décision dictée par son corps, ou par le ras-le-bol après plusieurs rechutes ? "C'est un peu des deux", confesse Coryn à Walfoot

"Je m'étais déjà blessé aux ligaments croisés en 2018. La revalidation s'était bien passée, mais en février 2019, lors d'un entraînement, mon genou a tourné. Là, c'était le cartilage qui était touché. Avant ça, je n'avais pas de douleurs récurrentes ; depuis, c'est le cas, et ça s'aggravait chaque mois", explique la joueuse passée par le LOSC et Anderlecht, et Red Flame à 29 reprises. "Je devais faire des piqûres, auparavant chaque mois, mais depuis cet été, c'était même toutes les deux semaines". 

Jana Coryn
© photonews

Arrive donc un moment où Jana s'est posé la question : cela valait-il la peine de prendre des risques plus longtemps ? "Tu vis d'injection en injection dans ces situations. Je ne savais plus courir entre les séances, je devais toujours surveiller s'il y avait de l'infection, une inflammation ... Le club (Zulte Waregem, nda) m'a toujours soutenu et dit qu'il croyait en mois, mais dans ces conditions, c'est très difficile", continue Coryn

"Quand j'ai eu des douleurs pendant une semaine après 30 minutes en match amical, j'ai décidé d'arrêter. Même l'expérience que j'amène dans le vestiaire ne justifie plus vraiment que je continue", estime-t-elle. "Le club comprend et respecte ma décision. Mon objectif, c'était d'aller au terme de la saison et de prendre une décision à partir de là. Tout dépendait de mon genou. Et là, je pense qu'il faut savoir écouter son corps". 

Du temps pour soi 

Après tant d'années consacrées au football, Jana Coryn va donc pouvoir penser à elle et à sa vie hors des terrains. C'est d'ailleurs l'une des raisons de sa décision. "J'ai un job à plein temps désormais, et je ne me voyais pas dire à mon école qu'à cause d'une nouvelle opération, j'allais être indisponible pour je ne sais combien de temps", souligne la jeune retraitée. 

Son avenir, cependant, pourrait également se situer dans le football ... mais pas tout de suite. "Zulte Waregem m'a dit que ce n'était pas un adieu mais au revoir. Mais honnêtement, je ne me sens pas prête mentalement pour être à côté du terrain et pas dessus", sourit Coryn. "J'ai besoin de temps pour accepter que j'ai arrêté pour raisons médicales. Mais dans le futur, pourquoi pas. J'aimerais être formatrice en D1 ou en D2. Malheureusement, j'ai manqué la formation pour le diplôme ... en raison de mon opération". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos