Les Red Flames ont fait illusion une mi-temps, mais les Oranje étaient trop fortes
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Lourde défaite (1-5) pour les Red Flames face aux Pays-Bas

Les Red Flames ont fait illusion une mi-temps, mais les Oranje étaient trop fortes

Amicale ou pas, une défaite par cinq buts d'écarts ne fait jamais plaisir : les Red Flames ont pris l'eau en seconde période face aux Pays-Bas, bien trop forts.

Si ce tournoi "Three Nations, One Goal" est amical et a surtout un objectif, promouvoir la candidature conjointe de la Belgique, des Pays-Bas et de l'Allemagne pour l'organisation du Mondial féminin 2027, le match qui attend les Red Flames ce soir est également un beau test sur le plan sportif face à la 4e nation mondiale, les Pays-Bas. Comme à une certaine époque entre les équipes masculines, le duel est encore un peu déséquilibré sur le papier, avec pour objectif de réduire cet écart le plus vite possible pour les filles d'Ives Serneels

Les finalistes du Mondial 2019 font rapidement respecter la logique dans le jeu : le ballon est bien souvent néerlandais, les Flames devant se contenter de contres compliqués à gérer pour une Tessa Wullaert bien trop esseulée devant. Martens et Van De Donk, de l'autre côté, rendent la vie dure à Deloose et la néophyte Tysiak (OHL). Odeurs s'emploie devant Van De Donk, puis Miedema, qui touche même la latte (11e). 

miedema

La Belgique réagit cependant : Tine De Caigny, récemment chaussée du Soulier d'Or, touche la latte à son tour. L'Anderlechtoise, l'une des 5 au coup d'envoi, est la Flame la plus entreprenante sur le plan offensif, comme Laura Deloose qui est cependant parfois à la peine derrière ; elle se fait ainsi avoir par Lieke Martens, qui voit Odeurs s'interposer mais renvoyer le ballon sur Anna Miedema (0-1, 34e). Deloose se rattrape presque sur une très belle frappe qui force pour la première fois Van Veenendaal à se détendre (38e), mais les Leeuwinnen terminent fort avec une nouvelle latte de Miedema (40e). 

Les Flames craquent 

Au retour des vestiaires, le rythme, jusque là plutôt bas, s'accélère : Odeurs doit sortir le grand jeu devant Roord (46e), puis sur un ballon dévié par sa propre défenseuse, avant de sortir dans les pieds de Miedema (62e). Mais la gardienne du RSCA finit par plier quand Miedema, encore elle, frappe à nouveau - Odeurs repousse, mais Roord suit (0-2, 53e). 

deloose

Marie Minnaert offre un peu d'espoirs aux Flames en reprenant victorieusement au second poteau un centre venu de la droite (1-2, 61e), mais la joie est de courte durée : sur un corner, Van Der Gragt fait 1-3 dans la foulée (63e). Le coup est dur : Lieke Martens profite du flottement, se promène et frappe de l'extérieur du rectangle. Odeurs se couche en vain, et le match est tué (1-4, 67e).  

Les triples championnes d'Europe sont alors en démonstration, et les nombreux changements ne les perturbent pas : c'est une entrante, Victoria Pelova, qui s'offre un raid dans le dos d'une défense belge dépassée pour aller servir Danielle Van De Donk, qui conclut d'une superbe madjer (1-5, 81e). Le score prend des allures de tennis quand Renate Jansen conclut une énième offensive avec une efficacité froide juste avant la fin du temps réglementaire (1-6, 90e). 

La leçon est difficile : pendant 45 minutes, les Red Flames ont si pas fait jeu égal, au moin tenu le choc face à l'une des meilleures équipes du monde. Mais dès que la fatigue s'est installée, l'organisation des Oranje et leur animation offensive bien plus fluide auront fait une énorme différence. Amical ou pas, ce revers est douloureux ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos