Week-end parfait pour le(s) Standard(s)
Antoine Arnould
| 0 réaction
Week-end parfait pour le(s) Standard(s)
Photo: © photonews

Ce vendredi soir, le Standard Femina avait indiqué la voie à suivre à leurs homologues masculins. Les deux équipes du Standard présentes dans l'élite l'ont emporté, prouvant du caractère et surtout faisant la bonne affaire du week-end au classement.

Vendredi 20h, Académie Louis Dreyfus

Le Standard Femina reçoit La Gantoise pour un match déterminant pour la deuxième place. Les Liégeoises, dans un 3-4-3 mettant en avant leur entrejeu, commencent bien la rencontre. Sans se créer de véritables occasions, elles prouvent être plus dominantes dans le jeu.

Cela dit, profitant d’une erreur défensive et d’une sortie peut-être trop osée de Lisa Lichtfus, c’est Elena Dhont qui ouvrira le score pour les Buffalos. Les Liégeoises restaient toujours les plus dominantes. Lola Wajnblum, notamment, était déroutante sur son flanc droit, grâce à sa rapidité, son abnégation et sa technique supérieure à la moyenne. Finalement, dans le petit rectangle, c’est Noémie Gelders qui remettait les compteurs à égalité quelques secondes avant la fin de la première période. Du côté gantois, seule Missipo semblait sortir du lot, grâce à un gros volume de jeu dans le milieu de terrain.

En deuxième période, devant une petite centaine de personnes venue assister à la rencontre, le Standard Femina allait convertir ses occasions. Hamide Lamara réalisait un changement payant, puisque Sann Schoenmakers donnait l’avantage aux Rouches. La Néerlandaise était montée au jeu quelques minutes auparavant. Enfin, sur une combinaison bien conclue en un temps par Calleeuw, le Standard Femina entérinait les espoirs gantois. Score final : 1-3. 

Au-delà de cette belle victoire qui leur permet de prendre 7 points d’avance sur leur adversaire, le Standard Femina a surtout donné raison à Hamide Lamara. Dans une récente interview que nous accordait le coach français, il expliquait en effet que ses joueuses n’étaient pas inférieures dans le jeu à La Gantoise, voire au leader anderlechtois. Seuls quelques petits détails faisaient la différence, l’expérience et la finition notamment. Mais, ce vendredi soir, les Liégeoises ont su traduire au marquoir leur domination dans le jeu. On notera également le comportement risible du coach des Buffalos, Dave Mattheus, en fin de match. Frustré, il s'en prendra à l'arbitre en lui suggérant poliment "d'aller se faire foutre". 

Samedi 18h, Sclessin

La voie était toute tracée pour leurs homologues masculins. En effet, à peine 24 heures plus tard, le Standard est sorti gagnant de son duel contre l’Antwerp, grâce à un missile d’Obbi Oularé. Eux aussi ont démontré une certaine force de caractère. Ils ont surtout livré un match très sérieux.

Finalement, en trois rencontres, Arnaud Bodart n’a dû se retourner qu’une seule fois… pour un but du Racing Genk qui n’a pas porté à conséquence. Autre point commun entre Liégeoises et Liégeois ; la très bonne opération réalisée au classement général. En attendant le déplacement des Carolos à Bruges, les Rouches rejoignent Charleroi à la troisième place. Le Femina a, lui, conforté largement sa deuxième place, certes toujours loin derrière Anderlecht.

Les jeunes à l'honneur également 

Enfin, comme deux bonnes nouvelles ne viennent jamais seules pour le public rouche, les jeunes liégeoises U13 ont également arraché une victoire importante. Les jeunes filles se sont qualifiées pour les demi-finales en l’emportant 4-1 contre Zulte Waregem.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos