Les 10 joueuses qui peuvent animer l'Euro 2022

Les 10 joueuses qui peuvent animer l'Euro 2022

Ce mercredi, l'Euro féminin commence en Angleterre. Nos Red Flames seront de la partie et espèrent créer la surprise dans leur groupe. De nombreuses stars du football féminin souhaiteront briller, devant un public de plus en plus nombreux.

Cinq ans après l'Euro 2017, le championnat d'Europe est de retour et le paysage du football féminin a bien changé depuis. Le sport a pris une toute autre ampleur, de nombreuses nouvelles stars arrivent et les Pays-Bas, champions il y a cinq ans, ne sont plus forcément les grands favoris de la compétition. Le football féminin, s'il n'est pas encore au niveau de popularité de son homologue masculin, a également vu émerger des stars et des talents à suivre durant cet Euro 2022 en Angleterre. Walfoot et FootFéminin.be vous en présentent dix.

Leah Williamson (Angleterre) 

Star et capitaine d'Arsenal, Leah Williamson en est le coeur battant au milieu du jeu comme en défense centrale. Infatigable à la récupération, distributrice de talent, Williamson a prolongé avec les Gunners au terme de la saison écoulée et espère bien emmener Arsenal vers des titres à l'avenir. À 25 ans, elle doit également révolutionner le jeu des Lionnes d'Angleterre. Alors qu'elle n'était encore qu'une jeune pousse en 2019 pour la Coupe du Monde, la voilà propulsée capitaine anglaise pour cet Euro. L'Angleterre en est l'hôte et veut absolument y briller. Leah Williamson aussi.

leah williamson

Ada Hegerberg (Norvège) 

Le retour de la reine ? La première Ballon d'Or féminine de l'histoire (2018) sera en tout cas attendue au tournant. Ada Hegerberg avait marqué les esprits en quittant la sélection en 2017 suite à l'échec norvégien à l'Euro et, surtout, suite à des désaccords avec la fédération. Hegerberg dénonçait les primes trop faibles pour elle et ses équipières. Elle manquera donc le Mondial 2019, et une lourde blessure l'écarte ensuite des terrains en 2020-2021. La saison dernière était celle d'un grand retour au premier plan pour la star de l'OL, qui remportera la Champions League et retrouvera son meilleur niveau...avant d'annoncer son retour en sélection en avril. La voilà donc prête à rappeler qu'elle était, à l'époque, la meilleure du monde et qu'elle peut toujours l'être.

Ada Hegerberg
© photonews

Alexandra Popp (Allemagne) 

La Mannschaft connaît une belle relève de la garde avec notamment l'arrivée de la superstar du Bayern Munich Lea Schüller, mais Alexandra Popp (31 ans) sera la clef de voûte de l'Allemagne. La capitaine expérimentée a tout gagné en club avec Wolfsbourg - 5 Bundesliga, 2 Ligues des Champions - mais cherche encore un titre avec l'Allemagne - même si elle a bel et bien été sacrée aux JO de 2016. L'Euro 2017 avait été une déception pour les Allemandes, alors championnes en titre mais éliminées dès les 8es. Popp ne tolèrera plus un tel échec. Avec ses 53 buts en 114 caps, elle sera l'une des nombreuses femmes à suivre dans son équipe. 

alexandra popp

Alexia Putellas (Espagne) 

Qui d'autre que la Ballon d'Or en titre et meilleure joueuse du monde ? L'attaquante du FC Barcelone reste sur une nouvelle saison de haut vol, inscrivant 18 buts et délivrant 15 passes décisives, aidant les Blaugrana à remporter un troisième titre consécutif. Alexia Putellas (28 ans), également élue joueuse de la saison en Champions League, est au sommet de son art et de belles prestations avec la Roja lors de cet Euro pourraient lui permettre de soulever un second Ballon d'Or consécutif (rappelons qu'il sera remis en octobre). 

alexia putellas

Pernille Harder (Danemark)

Le groupe de la mort mêle l'Espagne et son Ballon d'Or, l'Allemagne et son mélange de jeunes pousses et d'expérience, et le Danemark finaliste en 2017. On plaint la Finlande, qui tiendra la chandelle. Car les trois équipes précitées font partie des favorites ou à tout le moins, pour le Danemark de Pernille Harder (29 ans), des solides outsiders. Figurant déjà dans l'équipe-type de l'Euro 2017, Harder a ensuite confirmé en étant élue Joueuse de l'année par l'UEFA en 2018 et 2020. Double championne d'Angleterre avec Chelsea, meilleure buteuse de l'histoire du Danemark avec 68 buts en 134 matchs, Harder veut aider les Danoises à confirmer. 

Pernille Harder
© photonews

Viviane Miedema (Pays-Bas) 

Les Red Flames s'en souviennent. En février 2021, en pleine progression, la Belgique se faisait éteindre par des Néerlandaises venues à Bruxelles pour leur rappeler qu'il y avait encore du chemin jusqu'au sommet. Parmi les joueuses des Pays-Bas ayant brillé : Viviane Miedema, attaquante d'Arsenal. Depuis son arrivée en Angleterre en 2017, Miedema carbure à quasi-un but par match de moyenne (85 matchs, 72 buts), un rythme qu'elle tient également en sélection (111 caps, 94 buts). Miedema n'arrête jamais de marquer, que ce soit à l'Euro 2017 où elle en plante 4, au Mondial 2019 où elle en plante 6 et même aux JO l'été dernier où les Pays-Bas sortent dès les quarts...sans que ça empêche Viviane d'inscrire dix (!) buts. Les Oranje ne sont pas dans la plus grande des formes, mais ne vous y trompez pas : Miedema marquera. 

miedema

Magdalena Eriksson (Suède) 

Véritable pilier de Chelsea (et compagne, pour le détail, de son équipière Pernille Harder), Magdalena Eriksson (29 ans) faisait partie du onze mondial FIFA en 2021 et veut désormais aider la Suède à aller chercher un titre international. Pionnière en matière de football féminin, la Suède manque en effet encore d'un trophée pour confirmer ce statut. Si la Suède ne manque pas de talent devant à l'image d'Asllani et Jakobsson, la dimension prise par Eriksson en Premier League peut en faire l'une des révélations de cet Euro. Et la solidité défensive suédoise peut être l'une des clefs... 

magdalena eriksson

Marie-Antoinette Katoto (France) 

Attention, chaud devant. Marie-Antoinette Katoto est l'une des buteuses les plus prolifiques de cet Euro, avec des statistiques encore plus proches que Miedema du but par match. Avec le PSG, qu'elle devrait quitter cet été, le bilan est impressionnant : 113 buts en 108 matchs à...23 ans seulement. La Kylian Mbappé de l'équipe féminine parisienne, en quelque sorte. Avec les Bleues, Katoto compte 25 buts en 30 caps. Pas mal non plus. La jeune française devrait battre tous les records, et arrive à l'Euro avec un statut de joueuse de la saison en France et membre de l'équipe-type en Ligue des Champions. Les Red Flames sont prévenues...

katoto

Sveindis Jane Jonsdottir (Islande) 

Peut-être le nom le moins connu de cette liste, mais en tant qu'adversaire de nos Flames, Sveindis Jonsdottir, qui n'a que 21 ans, sera l'une des joueuses à suivre dès ce dimanche. Élue meilleure joueuse islandaise, championne d'Allemagne avec Wolfsbourg, Jonsdottir est une étoile montante du football féminin réputée pour ses accélérations fantastiques. Les défenseuses latérales belges, françaises et italiennes sont prévenues : il ne faudra pas laisser filer cette joueuse, qui compte déjà 6 buts en 16 caps avec l'Islande. Et si les Nordiques ne sont pas favorites dans cette poule, elles comptent bien écarter la Belgique, puis surprendre l'Italie pour aller chercher la qualification... 

jonsdottir

Tessa Wullaert (Belgique) 

Terminons par une Belge, et qui d'autre que Tessa Wullaert ? À 29 ans, l'ancienne de Manchester City voudra briller sur la scène internationale et prouver qu'elle peut soutenir la comparaison avec les meilleures attaquantes du monde. Wullaert a en tout cas prouvé ces deux dernières saisons qu'elle n'avait rien à faire en Belgique, inscrivant...79 buts en 57 matchs avec les Mauves. Difficile de dire s'il s'agissait là d'un choix intéressant sur le plan sportif. En sélection, Wullaert a été dans l'ombre de Tine De Caigny lors des qualifications pour cet Euro, son équipière à Anderlecht finissant meilleure buteuse. On le sait : Tessa a de l'égo, et voudra cette fois être la star. Il faudra pour cela que les Flames réussissent l'exploit. 

Wullaert
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news